Né en 1977 à Nancy, en France, Déhène reçoit son premier appareil photo alors qu’il n’a que sept ans. Depuis, il ne cesse de fixer les instants de son quotidien sur des supports sensibles. Autodidacte, il s'est d'abord consacré à la prise de vue et au tirage argentique avant de se tourner vers les technologies numériques. En 2008, il s’installe comme photographe indépendant et commence alors à vivre de son art.

 

Déhène pratique la photo de nu depuis 2003. En 2015, il découvre l'art érotique ancestral japonais du Shibari (縛り). Séduit par sa grande sensualité et toute la force qui s’en dégage, il décide de se consacrer à cette discipline. En étudiant les travaux des maîtres, il apprend à encorder tout en cherchant à développer son propre style, épuré et minimaliste

 

Déhène place la sensualité et la féminité de son modèle au centre de la construction de ses œuvres. Son travail se veut un hymne à la capacité des femmes à s'épanouir dans un monde où leurs libertés sont encore trop souvent bafouées. Ses clichés témoignent de leur liberté dans l’enfermement, de leur lâcher prise dans la constriction, de leur évasion dans l’emprisonnement. Attentif et empathique, il refuse de recourir aux artifices que sont le maquillage et la retouche informatique de ses modèles. Il retranscrit au plus juste toute leur féminité et leur caractère, mettant en lumière leur beauté naturelle.